Le travail de Cédric Michel est à double sens, puisant son inspiration dans des directions opposées pour nourrir cette volonté de toucher à tout, de ne pas laisser sa créativité enfermée. Ses images témoignent de cette variété d’approche, s’amusant avec les styles comme le peintre joue avec les couleurs. Des portraits poétiques de Roversi, à l’Afrique de Salgado, des images libertaires d’Araki aux photos de mode insolentes d’Ellen Von Umwert, son goût pour des styles très variés l’amène à explorer de nombreux territoires photographiques. Plongeant dans la création numérique pour une série de portraits architecturaux, il peut aussi se laisser tenter par la simplicité du Polaroid pour réaliser des nus éthérés. Tout aussi capable de respecter un cahier des charges très précis pour de l’édito mode que d’aller vers des sentiers plus expérimentaux, Cédric Michel navigue entre les courants et impose son style.